Le Parisien : Le bar à thé qui met les sens en éveil

Versailles : le bar à thé qui met les sens en éveil

Catherine Laskine-Balandina a ouvert un lieu chic dans le quartier des Antiquaires où se mêlent dégustation de thés et senteurs de parfums.

 Versailles. Catherine Laskine Balantina (à droite) découvre une fragrance avec Olivier Scala, créateur de thés.
Versailles. Catherine Laskine Balantina (à droite) découvre une fragrance avec Olivier Scala, créateur de thés. LP/L.M.

C’est un endroit chic comme Versailles aime à en receler. « Un endroit exceptionnel », selon Catherine Laskine-Balandina, fondatrice de la marque française de parfums « Etat d’Esprit State of Mind », qui a ouvert ce salon de thé olfactif dans le vieux Versailles. Ce concept baptisé « Factory Tea room » est situé dans une jolie cour pavée du quartier des Antiquaires.

Ouvert 7 jours sur 7, y compris en ce jour de Fête Nationale, le lieu promet une véritable « expérience des sens ». « On commence par sentir le thé dans sa boîte afin de se mettre dans l’esprit de générosité. Puis on l’accompagne d’effluves des parfums », raconte Catherine Laskine Balandina qui n’hésite pas à vous déplier sous le nez un éventail parfumé de douces fragrances.

Versailles. L’ambiance est douce pour déguster le thé ou humer un parfum. LP/LM.
Versailles. L’ambiance est douce pour déguster le thé ou humer un parfum. LP/LM.  

Des « cérémonies » de dégustation de trois heures

Une fois installé dans un confortable fauteuil et bercé en musique dans une ambiance art déco, avec meubles assortis, le convive peut se laisser aller en dégustant l’un des nombreux crus de thé concoctés par Olivier Scala. Ce créateur n’est autre que le directeur général de la société Georges Cannon, un importateur de thés dont le siège est installé à Trappes. Il a été assisté par Karine Dubreuil, un « nez » reconnu, originaire de Grasse (Alpes-Maritimes), la Mecque du savoir-faire français en la matière. Les deux se sont inspirés mutuellement.

Versailles. L’ambiance du salon de thé est très cosy. LP/L.M.
Versailles. L’ambiance du salon de thé est très cosy. LP/L.M.  

Les créateurs de la marque State of Mind ont pensé onze « états d’esprit » déclinés en parfums, thés, bougies et carrés de soie. Dans cet esprit de « salon », Catherine Laskine imagine aussi, le mercredi, des « cérémonies » de thés et de parfums qui dureront… 3 heures. « C’est comme une pièce de théâtre, il ne faut pas être en retard », susurre la maîtresse de maison qui demande de s’inscrire pour y participer*.

L’expérience est évidemment tentante mais pas à la portée de toutes les bourses : pour s’offrir une boîte de thé de 100 g, il faut compter 39 euros et 28 euros pour sa recharge. Quant aux parfums, présentés dans des écrins, ils atteignent des tarifs encore plus stratosphériques.

Salon State Of Mind, 5, rue du Baillâge, à Versailles. Ouvert tous les jours, de 12h30 à 19h30. Rens. sur stateofmind.fr

 

https://www.leparisien.fr/yvelines-78/versailles-le-bar-a-the-qui-met-les-sens-en-eveil-13-07-2020-8352234.php